Donations to the Community of Sant'Egidio are tax deductible
under current regulations

Also this year it can target the 5x1000 to the Community of Sant'Egidio
Write the number 80191770587 in the tax return

Andrea Riccardi: on the web

Andrea Riccardi: on social networks

Andrea Riccardi: press review

change language
sei in: no death penalty - news newslettercontact uslink

Sostieni la Comunità

 
December 7 2010 | ALGERIA

Algeria

President Bouteflika has pardoned Mohamed Gharbi, formerly sentenced to death

 
versione stampabile

AFP

Algérie: un ancien moudjahid condamné à mort grâcié par Bouteflika

ALGER, 6 déc 2010 - Un héros de la lutte anti-coloniale en Algérie condamné à la peine capitale pour avoir abattu un dirigeant rebelle islamiste repenti qui le menaçait a été gracié et devrait pouvoir retrouver sa liberté, a indiqué lundi l'un de ses fils à la presse.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika "a fait un geste en direction de mon père", Mohamed Gharbi, ancien moudjahid et officier de l'armée algérienne à la retraite, a déclaré son fils Mourad Gharbi au quotidien l'Expression. "Il s'agit d'une grâce présidentielle, cela nous a un peu apaisé", a-t-il ajouté.
La sentence prononcée contre M. Gharbi, 75 ans, a été commuée en 20 ans d'emprisonnement, a précisé son fils. "Nous nous attendions à la libération. Mon père est un homme âgé, fatigué et malade", a-t-il toutefois regretté ajoutant qu'un dossier sera présenté pour demander sa liberté conditionnelle.
Son avocat, Me Abderrahmane Boutamine a indiqué au quotidien El-Watan que le condamné avait déjà purgé "la moitié de sa peine, dix ans de prison, et est donc en droit de demander une libération conditionnelle".
Mais il lui faudra s'acquitter des frais de justice et de "réparations civiles", évaluées à plus d'un million de dinars (plus de 10.000 euros, plus de 13.000 dollars), a-t-il ajouté.
L'ancien combattant est emprisonné depuis février 2001 pour avoir abattu à la kalachnikov Ali Merad, membre de l'Armée islamique du salut (AIS) qui le narguait et le menaçait dans sa ville natale de Souk Ahras, à quelque 600 km au sud est d'Alger, proche de la frontière tunisienne.
Gharbi avait créé dans sa région dans les années 90 un groupe de légitime défense pour contrer les violences des islamistes.
Aucune des plaintes déposées contre Merad, qui avait déposé les armes en échange de son amnistie dans le cadre de la politique de réconciliation nationale de M. Bouteflika, n'avait abouti.
Une vigoureuse campagne avait été lancée dans le pays pour obtenir la libération du condamné et la Coordination pour la libération de Mohamed Gharbi (CLMG) s'est félicitée de la grâce. Mais un de ses membres, Mohamed Baghdadi, a tempéré l'enthousiasme: "c'est difficile de crier victoire parce qu'on ne sait jamais comment réagiront les islamistes".

NEWS CORRELATE
November 14 2018
NEW YORK, UNITED STATES

Third Committee (Social, Humanitarian, Cultural) Approves Death Penalty Moratorium


Approved as amended by a recorded vote of 123 in favour to 36 against, with 30 abstentions
November 3 2018
GERMANY
The death penalty in Germany was canceled by the judiciary of the Federal Republic in 1949, while in the Democratic Republic it was abolished in 1987

The German state of Hesse has voted to finally scrap the death penalty from its constitution

October 12 2018
UNITED STATES
OLYMPIA, Wash. (AP)

Washington state ends 'racially biased' death penalty


Washington's Supreme Court unanimously struck down the state's death penalty Thursday as arbitrary and racially biased, making it the 20th state to do away with capital punishment.
October 10 2018
RUSSIA

Belarusian Orthodox church supports moratorium on death penalty

October 10 2018
by dp.Spring96

Treatment of death row prisoners in Belarus


While on death row, convicts face a number of violations of their rights. During their one monthly visit with a family member, they are forbidden from referring to detention conditions
September 27 2018
UNITED STATES
We thank all those who believed in human justice and who chose to respect life

Texas Executes Troy Clark on September 26, 2018, he was 51 years old


The Texas Board of Pardons and Paroles had rejected a request for clemency from Troy Clark.
tutte le news correlate

RASSEGNA STAMPA CORRELATA
November 28 2016
AP

High court to examine mental disability, death penalty issue
November 12 2016
Internazionale

Si rafforza la pena di morte negli Stati Uniti
November 11 2016

Al liceo classico “Socrate” di Bari, conferenza “Non c’è giustizia senza vita”
October 24 2016
New York Times

The Death Penalty, Nearing Its End
June 4 2016
The Washington Post

Meet the red-state conservatives fighting to abolish the death penalty
tutta la rassegna stampa correlata

VIDEO FOTO
53
Video promo Cities for Life 2015
3:22

99 visite

246 visite

61 visite

72 visite

77 visite
tutta i media correlati