Le donazioni alla Comunità di Sant'Egidio sono fiscalmente deducibili
secondo la normativa vigente
 
Anche quest'anno è possibile destinare il 5x1000 alla Comunità di Sant'Egidio
Scrivi il numero 80191770587 nella dichiarazione dei redditi

Andrea Riccardi: sul web

Andrea Riccardi: sui social network

Andrea Riccardi: la rassegna stampa

change language
sei in: no pena di morte - news contattinewsletterlink

Sostieni la Comunità

 
19 Dicembre 2012 | MALI

Riportiamo l'art. apparso su MaliActu da L'indicateur du Renouveau - Assise di Bamako: Modibo Diassana e Amady Sissoko sono condannati à morte. (FR)

 
versione stampabile

Inculpés pour viol et assassinat de la jeune fille Kankou Traoré, Modibo Diassana et son complice Amady Sissoko, tous agents de Mali-Management ont été condamnés à la peine de mort et une amende de 50 millions de F CFA le jeudi dernier par la Cour d’assises de Bamako.

Le jeudi 13 décembre 2012 ont comparu les nommés Modibo Diassana et Amady Sissoko devant le président de la Cour d’assises de Bamako. Les faits reprochés à eux remontent au 1er mai 2010, lorsque la fille Kankou fut sortie pour participer à une cérémonie de baptême de son amie. La demoiselle devait partir prendre des cours avec ses collègues avant de regagner sa maison, mais cet emploi de temps n’a pas pu être exécuté parce qu’elle fut interceptée dans ses courses par le nommé Modibo Diassana. Un ami d’enfance qui l’entraîna jusqu’à Koulouba chez son ami Amady Sissoko.

Avec celui-ci, ils décidèrent de mettre en œuvre leur projet machiavélique en conduisant la jeune fille dans une maisonnette abandonnée, où elle sera séquestrée contre son gré. Ayant fini de réaliser leur sale coup, ils s’emparent de sa moto et donnèrent la mort à l’infortuné Kankou Traoré. Las de multiples recherches et soucieux du sort réservé à leur fille, les membres de la famille Traoré ont saisi les autorités policières du 4e arrondissement de Bamako. Après cette déclaration les policiers ont mené des investigations auprès de toutes les personnes susceptibles de donner les informations sur la disparue.

C’est ainsi qu’ils parvinrent à mettre la main sur Modibo Diassana et Amady Sissoko. Après, leur arrestation, les policiers ont trouvé la moto de la jeune fille chez Amady à Koulouba. Ils ont visité lesdits lieux, ce qui leur a permis de trouver non seulement le corps de la jeune fille sous les pierres, mais également ses chaussures et son sac à main. Le constat des médecins a témoigné des traces de ligature aux poignets et un écrasement de la tempe droite dû à un traumatisme crânien par un objet contondant.

Devant le président de la Cour, les nommés ont nié la version des faits. Selon les inculpés, il existait une relation d’amitié qui date de plus de 3 ans. Et que le fait serait un simple incident, Modibo a ajouté qu’ils se rencontraient fréquemment à cet endroit. Mais, la journée du 1er mai 2010 n’a pas été comme les autres.

Aux environs de 16 h lorsqu’ils causaient comme d’habitude un serpent est sorti et aucun d’entre eux n’a pas pu prendre soin de l’autre. C’est ainsi que Kankou en courant s’est glissé sur une pierre et n’a pu tenir le coup.

Malgré les plaidoiries de Me Abdoulaye Haïdara, les circonstances atténuantes n’ont pas été accordées aux inculpés. Ils ont été condamnés à la peine de mort et à payer une amende de 50 millions de F CFA.

Nabila Ibrahim Sogoba

Source : L’Indicateur du Renouveau

Maliactu du 17 décembre 2012
 

NEWS CORRELATE
4 Dicembre 2016
FIRENZE, ITALIA
A Firenze seduta solenne del Consiglio Regionale in occasione della Giornata internazionale "Città per la vita, contro la pena di morte" e Festa della Toscana, alle ore 11.00, presso il Teatro della Compagnia regionale

Riconoscimento alla Comunità di Sant'Egidio per l'impegno nella lotta alla pena capitale


Ha ritirato il premio il Prof. Adriano Roccucci, segretario generale della Comunità di Sant'Egidio
1 Dicembre 2016

dal Colosseo

1 Dicembre 2016
da Avvenire

Sant'Egidio. Duemila città si illuminano contro la pena di morte


Il 30 novembre è la Giornata mondiale delle città per la vita, iniziativa nata nel 2002 per abolire la pena capitale
30 Novembre 2016
PARIGI, FRANCIA
In occasione della Giornata delle Città per la Vita e dei 35 anni di abolizione della pena di morte in Francia

Parigi: 30 novembre, ore 19 Incontro per l'abolizione universale della pena di morte, Maison Victor Hugo, 6 Places de Vosges, Paris (Metro Bastille)


Con la Comunità di Sant'Egidio e il movimento dei Giovani per la Pace, alla presenza altre personalità
30 Novembre 2016
LISBONA, PORTOGALLO
Insieme alla Comunità di Sant'Egidio

Lisbona è città per la vita, contro la pena di morte, appuntamento il 30 novembre ore 18, Arco da rua Augusta


Sono molte le città portoghesi che aderiscono alla Giornata delle città per la vita
29 Novembre 2016
BIELORUSSIA
Lo annuncia Andrei Paluda dell'Associazione Viasna. Con la Comunità di Sant'Egidio siamo vicini alla sua famiglia

Apprendiamo con dolore che condanna di Ivan Kulesh è stata eseguita in Bielorussia


Ivan è uno dei condannati per i quali stiamo inviando appelli urgenti
tutte le news correlate

RASSEGNA STAMPA CORRELATA
28 Novembre 2016
AP

High court to examine mental disability, death penalty issue
12 Novembre 2016
Internazionale

Si rafforza la pena di morte negli Stati Uniti
11 Novembre 2016

Al liceo classico “Socrate” di Bari, conferenza “Non c’è giustizia senza vita”
24 Ottobre 2016
New York Times

The Death Penalty, Nearing Its End
4 Giugno 2016
The Washington Post

Meet the red-state conservatives fighting to abolish the death penalty
tutta la rassegna stampa correlata

VIDEO FOTO
53
Video promo Cities for Life 2015
3:22

0 visite

0 visite

0 visite

0 visite

0 visite
tutta i media correlati